film und sprachtransfer

Doublage

Pour « essayer de retrouver [la] vérité, il faut recréer le vrai », Hervé Icovic, Alter Ego



Exemple d’adaptation dans Mr. Nobody :

La version originale « Can’t remember a fucking thing » a été traduite en allemand dans notre version doublée : « Mein Name ist Hase, ich weiß von nichts » (« Je m’appelle Lièvre, je ne sais rien »).

* Dubbing. Die Übersetzung im Kino / La Traduction Audiovisuelle. Alain Boillat, Irene WeberHenking (Ed.) Reseau Netzwerk Cinéma CH, p. 19.

Retour à Montauk
(2016), Volker Schlöndorff

David Bowie, les cinq dernières années
(2016), Francis Whately

Chez alias, nous avons longtemps pensé que les films devaient être vus en version originale, et éventuellement avec nos sous-titres pour faciliter la compréhension.

Mais le virus nous a gagnés et nous doublons désormais des longs métrages avec un plaisir et un savoir-faire grandissants.

Michael Kohlhaas
(2013), Arnaud des Pallières

Nous travaillons avec des acteurs et actrices qui comprennent ce que font leurs collègues sur l’écran, pourquoi ils font une pause dans leur réplique et comment ajuster une langue aux mouvements des lèvres d’une autre langue, sans perdre leur propre rythme. Nous essayons de reconstituer le plus fidèlement possible la situation du tournage et nous nous appliquons, grâce aux outils technologiques actuels, à redonner aux espaces les mêmes sonorités que celles de la version originale…

Notre salle d’enregistrement équipée d’un écran de cinéma offre l’espace nécessaire à la liberté de mouvement (avec perche) et de jeu pour que la version doublée soit le plus fidèle possible à la version originale.

Claude Lanzmann, Porte-parole de la Shoah
(2015), Adam Benzine

Les beaux jours d’Aranjuez
(2017), Wim Wenders

Cette nouvelle passion n’a pourtant pas réussi à déprécier notre expérience longue de plus de 20 ans dans le domaine du film documentaire. Nous trouvons les acteurs et actrices qualifiés pour chaque histoire, restons le plus proche possible du ductus de la langue et des émotions des personnes interviewées en travaillant avec des traductions concises. Nous vous aidons également à choisir entre voice-over ou sous-titrage.

American Epic
(2017), Bernard MacMahon

Bardot, la méprise
(2013), David Teboul

Mr. Nobody
(2010), Jacovan Dormael, Pan-Européenne

Sucre, le doux mensonge
(2015), Michèle Hozer

RÉFÉRENCES

Longs métrages (sélection)



SUBMERGENCE
2017, Wim Wenders, Backup Studio/Lila 9th Productions

LES BEAUX JOURS D'ARANJUEZ
2017, Wim Wenders, Alfama Films

OBLOMOV
2017, Guillaume Gallienne, arte France

RETOUR À MONTAUK
2016, Volker Schlöndorff, Zieglerfilm

MICHAEL KOHLHAAS
2013, Arnaud des Pallières, LOOKS Filmproduktionen GmbH/Les Films d‘ici

MR. NOBODY
2010, Jaco van Dormael, Pan-Européenne

STELLA
2008, Sylvie Verheyde, Les Films du Veyrier

Stella
(2008), Sylvie Verheyde, Les Films du Veyrier
Je suis Ingrid Bergman
(2015), Stig Björkman

Films documentaires (sélection)



CARRÉ 35
2017, Éric Caravaca, Nikofilm

AMERICAN EPIC
2017, Bernard MacMahon, ZDF/arte

VERSUS - THE LIFE & FILMS OF KEN LOACH
2016, Louise Osmond, arte

WEINER
2016, Josh Kriegman/Elyse Steinberg, ZDF/arte

DAVID BOWIE, LES CINQ DERNIÈRES ANNÉES
2016, Francis Whately, ZDF/arte

DÉCHIFFRAGE
Reihe 2014 bis 2016, arte

JE SUIS INGRID BERGMAN
2015, Stig Björkman, ZDF/arte

CLAUDE LANZMANN, PORTE-PAROLE DE LA SHOAH
2015, Adam Benzine, ZDF

SUCRE, LE DOUX MENSONGE
2015, Michèle Hozer, ZDF

HITCHCOCK/TRUFFAUT
2015, Kent Jones, arte France

WALT DISNEY
Teil 1 und 2; 2015, Sarah Colt, arte

GRAZING THE SKY
2014, Horacio Alcalá, ZDF/arte

BARDOT, LA MÉPRISE
2013, David Teboul, arte

L'AFFAIRE PASOLINI
2012, Andreas Pichler, arte

TOUS AU LARZAC
2011, Christian Rouaud, arte

THE SWEETEST SOUND
2001, Alan Berliner, arte

INTIMATE STRANGER
1991, Alan Berliner, arte

Grazing the Sky (2014), Horacio Alcalá